Sociétés humaines et environnements dans la zone circumméditerranéenne du Pléistocène au début de l’Holocène (colloque en hommage à Emilie Campmas)

Colloque qui se tiendra à l’Université Toulouse Jean Jaurès, les 8 et 9 mars 2021, organisé en hommage à Émilie Campmas, jeune chercheuse CNRS qui nous a quittés le 8 mars 2019. Pour en savoir plus : https://hommagecampmas21.sciencesconf.org/

Recrutée en tant que Chargée de Recherche CNRS en 2018, Émilie Campmas développait des problématiques de recherche originales et novatrices sur le rôle joué par les zones côtières dans l’évolution des sociétés humaines, notamment en Afrique du Nord.

L’ambition de cette manifestation est de réunir, dans une démarche diachronique et pluridisciplinaire, archéozoologues, paléontologues, malacologues, taphonomistes, ethnologues, anthropologues, archéologues et spécialistes des paléoenvironnements, autour de la thématique des occupations côtières de la Préhistoire à l’actuel. 

Afin de pouvoir rassembler le plus grand nombre de chercheuses et de chercheurs ayant collaboré avec Émilie Campmas, le colloque est ouvert à d’autres thématiques, notamment les nouvelles méthodes développées en archéozoologie, archéo- et ethno-malacologie, la taphonomie et les approches expérimentales et actualistes, mais aussi, plus largement, les enjeux actuels de l’Archéologie préhistorique en Afrique du Nord et dans le reste du continent africain. Moment fort de l’hommage d’une communauté à la brillante chercheuse qu’était Émilie Campmas, ce colloque prolongera les dynamiques scientifiques qu’elle explorait au travers de la publication des actes dans un volume spécial d’une revue internationale.

Sessions

  1. Les occupations côtières de la Préhistoire à l’actuel : adaptations des populations humaines au milieu littoral, exploitation des ressources marines et réseaux de diffusion.
  2. Données récentes sur la Préhistoire d’Afrique du Nord : occupations humaines, paléoenvironnements et relations avec le reste du continent.
  3. L’apport des approches actualistes à une meilleure perception des relations Homme/Animal dans le passé.

Comité d’organisation

  • Myriam Boudadi-Maligne (UMR5199 PACEA, Université Bordeaux)
  • Annick Campmas (Mère d’Émilie Campmas, représentante de l’association AssEmCa)
  • Sandrine Costamagno (UMR5608 TRACES, Université Jean Jaurès, Toulouse)
  • Camille Daujeard (UMR7194 HNHP, MNHN, Paris)
  • Katja Douze (Unité d’anthropologie, Université de Genève)
  • Philippe Fernandez (UMR7269 LAMPEA, Université Aix-Marseille)
  • Léa Feyfant (UMR5608 TRACES, Université Jean Jaurès, Toulouse)
  • Jessica Lacarrière (UMR7041 ARSCAN, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
  • David Lefèvre (UMR 5140, ASM, Université Paul Valéry, Montpellier)
  • Mathieu Lejay (UMR5608 TRACES, Université Jean Jaurès, Toulouse)
  • Jean-Marc Pétillon (UMR5608 TRACES, Université Jean Jaurès, Toulouse)
  • Emmanuelle Stoetzel (UMR7194 HNHP, MNHN, Paris)
  • Aurore Val (Institute of Archaeological Sciences, University of Tübingen)



Citer ce billet
Inrap (2021, 11 février). Sociétés humaines et environnements dans la zone circumméditerranéenne du Pléistocène au début de l’Holocène (colloque en hommage à Emilie Campmas). GDR 3644 Bioarcheodat. Consulté le 21 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/m0x5

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search