La grande faune herbivore face aux changements climatiques du Pléistocène (26/09/2020)

Conférence donnée le samedi 26 septembre, à 18h30, à l’Auditorium du Musée national de Préhistoire (1, rue du musée
24620 Les Eyzies). Par Antigone Uzunidis,post-doctorante, UMR LAMPEA, Aix-Marseille Université et prix de la SAMRA du jeune chercheur.

Le Pléistocène est une période géologique marquée par d’importants changements climatiques et environnementaux qui ont fortement impacté les espèces humaines et animales. Les expressions régionales et locales de ces variations ont influencé les évolutions biologiques mais aussi culturelles et techniques des groupes humains ainsi que l’évolution et le comportement des faunes pléistocènes. L’étude de la grande faune herbivore dans cette perspective permet de reconstituer son apparence et son éthologie et redonne ainsi un contexte aux stratégies d’acquisition de viande des groupes humains. En effet, la chasse d’un bison isolé d’une tonne ne requière pas les mêmes stratégies et ne reflète pas forcément les mêmes besoins que celle d’un cheval de 400 kg vivant en troupeau.

Cette présentation s’attachera, ainsi, à décrire les évolutions des grands bovidés (Aurochs et Bison), chevaux et rhinocéros (laineux, des prairies et des forêts) à la fin du Pléistocène moyen et au début du Pléistocène supérieur dans le Sud de la France et à déterminer quelles implications peuvent-elles avoir pour les groupes de Pré-Néandertaliens.

Un évènement organisé par la Société des Amis du Musée et de la Recherche Archéologique.

Compte tenu du contexte sanitaire, nous attirons votre attention sur le respect des gestes barrières et de la distanciation physique. Le port du masque est obligatoire dans l’enceinte du musée.

Jauge réduite – Réservation indispensable ici : inscription@musee-prehistoire-eyzies.fr


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search