Le pollen pour décrire l’environnement végétal au Quaternaire et étudier le peuplement préhistorique de l’Europe (18/10/2020)

Conférence de Vincent Lebreton (palynologue, professeur au MNHN, UMR 7194), le dimanche 18 octobre 2020 à 9h30, dans le cadre de la séance mensuelle de la Société Nantaise de Préhistoire. Lieu : Amphithéâtre du Muséum d’Histoire Naturelle, 12 rue Voltaire 44000 Nantes.

Le Quaternaire se caractérise par l’émergence puis la récurrence de cycles climatiques depuis 2,6 millions d’années. Au Pléistocène, les analyses polliniques enregistrent l’histoire de la végétation en réponse à ces changements climatiques alternant des périodes glaciaires et interglaciaires. Pendant cette longue période, l’Homme préhistorique va graduellement coloniser le continent européen en s’adaptant aux contraintes environnementales et climatiques. Cependant, les activités de ces sociétés paléolithiques de chasseurs-cueilleurs ne modifient pas les paysages naturels. Ce n’est qu’à partir de l’Holocène, lors du dernier épisode de réchauffement climatique, que vont émerger les sociétés d’agriculteurs et d’éleveurs du Néolithique. Les activités humaines croissantes associées à ce nouveau mode de subsistance vont s’ajouter aux effets du réchauffement climatique global et modifier durablement la structuration du couvert végétal.

Au cours de la conférence, les résultats d’études palynologiques récentes seront présentés pour illustrer les grandes périodes culturelles de la Préhistoire européenne, en lien avec le développement cognitif des Hominines ayant successivement peuplé et occupé le territoire européen pendant le Quaternaire.


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search