ChemArch : 15 projets de doctorat en archéochimie et bioarchéologie

15 projets de doctorat entièrement financés sur la chimie et la biologie moléculaire des artefacts préhistoriques (Archéochimie et Bioarchéologie) sont proposés par 4 institutions :  Université de la Côte d’Azur, Université de York, Université de Barcelone et Université de Copenhague. Plus d’informations ici : https://sites.google.com/palaeome.org/chemarch/

Démarrage en octobre 2021 et recrutement dès maintenant sur : https://sites.google.com/palaeome.org/chemarch/how-to-apply

ChemArch est ouvert aux candidats de toute nationalité, sous réserve des critères d’éligibilité détaillés ci-dessous :

  1. Les chercheurs en début de carrière (ESR) sont ceux qui, au moment du recrutement par l’hôte, sont dans les quatre premières années (équivalent temps plein) de leur carrière de recherche. Cette période est mesurée à partir de la date à laquelle ils ont obtenu le diplôme qui leur donne formellement le droit d’entamer un doctorat, soit dans le pays où le diplôme a été obtenu, soit dans le pays où la formation à la recherche est dispensée, qu’un doctorat ait été envisagé ou non.
  2. Les chercheurs sont tenus d’entreprendre une mobilité transnationale (c’est-à-dire de se déplacer d’un pays à l’autre) lors de leur entrée en fonction. Les chercheurs ne doivent pas avoir résidé ou exercé leur activité principale (travail, études, etc.) dans le pays du bénéficiaire recruteur pendant plus de 12 mois au cours des 3 années précédant immédiatement la date de recrutement. Le service national obligatoire et les courts séjours tels que les vacances ne sont pas pris en compte. Note : cette règle de mobilité est quelque peu assouplie pour les candidats ayant le statut de réfugié.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search