Auteur : Inrap

L’animal : un objet d’étude – Actes du 141e Congrès du CTHS

Homo animal est : l’être humain appartient lui-même au règne animal, mais il est le seul à projeter sur les autres membres de ce vaste ensemble un regard analytique. Prendre l’animal comme objet d’étude, c’est le propre de l’homme. « Chez absolument tous il y a quelque chose de naturel, c’est-à-dire de beau » : Aristote, s’apprêtant à détailler les Parties des animaux, prévient son lecteur que les animaux les plus répugnants méritent eux aussi l’attention du scientifique, car ils témoignent des règles auxquelles se conforme la nature, que le philosophe a à cœur de percer. Cette longue tradition d’étude du monde animal, renouvelée aujourd’hui par les découvertes sur le génome, a pris de multiples formes au travers des âges ; mais elle a toujours suscité d’amples questionnements, non seulement sur la nature des animaux eux-mêmes, mais aussi, plus largement, sur leur place dans le monde et, en retour, sur celle de l’homme lui-même.

Détermination géochimique de la provenance des bois de Notre-Dame de Paris. Vers de nouveaux indicateurs de la gestion ancienne des forêts (contrat doctoral)

Dans le cadre du groupe de travail « Bois et Charpente » du chantier scientifique de Notre-Dame de Paris, un contrat doctoral de 3 ans est financé par le CNRS sur un sujet intitulé : « Détermination géochimique de la provenance des bois de Notre-Dame de Paris. Vers de nouveaux indicateurs de la gestion ancienne des forêts ». Les candidatures sont à envoyer avant le 15 septembre 2020, pour une prise de fonction prévue le 1er novembre 2020.

Candidatez au prix de thèse 2021 du GMPCA

Le Groupe des Méthodes Pluridisciplinaires Contribuant à l’Archéologie (GMPCA) attribue, tous les deux ans, deux prix maximum d’un montant de 1000€ aux meilleurs mémoires de thèses en langue française ou anglaise, concernant des travaux originaux en archéométrie dans des domaines scientifiques différents contribuant à l’archéologie. Le prix du GMPCA est usuellement remis au(x) lauréat(s) à l’occasion du colloque biennal Archéométrie. La date limite de réception des candidatures est fixée au 4 janvier 2021.

Pyrotechnologie préhistorique (contrat doctoral, EUR ODYSSEE)

L’École Universitaire de Recherche (EUR) ODYSSEE, intitulée Graduate school of Society Sciences and the Environment, ouvre un appel à candidature pour l’obtention d’un contrat doctoral de 36 mois qui débutera au 1er octobre 2020. Ce contrat portera sur le thème de la pyrotechnologie préhistorique et s’effectuera au CEPAM (UMR 7264 du CNRS, Nice) sous la direction d’Isabelle THÉRY-PARISOT et le tutorat d’Auréade HENRY. Le dossier de candidature devra être déposé au plus tard le 05 septembre 2020 à 23h59.

L’orge dans les systèmes agraires du Nord-Ouest méditerranéen du Néolithique au présent : évolution, diversité, pratiques et usages (offre de thèse, projet ERC DEMETER)

L’Institut des Sciences de l’évolution-Montpellier (ISEM) recherche un.e doctorant.e pour travailler au sein du projet ERC DEMETER « 8 millenia of changes in domestic plants and animals: understanding local adaptation under socio-economic and climatic fluctuations« . Cette thèse portera sur « L’orge dans les systèmes agraires du Nord-Ouest méditerranéen du Néolithique au présent : évolution, diversité, pratiques et usages ». Elle sera dirigée par Allowen Evin et Laurent Bouby (ISEM-Montpellier). Ce contrat doctoral, d’une durée de 36 mois, débutera le 1 octobre 2020.

Histoire archéobiologique des animaux domestiques dans le nord-ouest du bassin méditerranéen depuis le Néolithique (offre de thèse, projet ERC DEMETER)

L’Institut des Sciences de l’évolution-Montpellier (ISEM) recherche un.e doctorant.e pour travailler au sein du projet ERC DEMETER « 8 millenia of changes in domestic plants and animals: understanding local adaptation under socio-economic and climatic fluctuations ». Cette thèse portera sur l’Histoire archéobiologique des animaux domestiques dans le nord-ouest du bassin méditerranéen depuis le Néolithique. Elle sera dirigée par Allowen Evin (ISEM-Montpellier). Ce contrat doctoral, d’une durée de 36 mois, débutera le 1 octobre 2020.

Financement de cours séjours par le GDR

Le GDR peut prendre en charge les frais de courts séjours pour consulter des collections, des bibliothèques, collecter des données…. La procédure est simple : il suffit d’envoyer une demande argumentée (objectifs, cadre scientifique…budget)...

Stage de morphométrie géométrique (12-13/10/2020, MNHN, Paris)

La morphométrie géométrique est une méthode de plus en plus utilisée en bioarchéogie (os, dents, graines, artéfacts…), employée pour étudier et analyser la forme d’une structure. Elle permet la quantification des variations de forme et la mesure des similarités et des différences morphologiques entre les objets étudiés. L’objectif de cette formation et d’offrir un panorama général des méthodes de morphométrie géométrique et de leurs applications possibles en bioarchéologie.

Postdoctoral researcher in Zooarchaeology (UCD Dublin)

Applications are invited for a 30-month research position as part of an Irish Research Council funded project. Passage Tomb People: investigating the social drivers of passage tomb construction. The position available is in the field of zooarchaeology. Candidates are expected to have a PhD in zooarchaeology with ideally expertise in the prehistoric archaeology of northwest Europe/the Atlantic Façade.

TECHNO – Atelier 1 : L’expérimentation en archéologie (17-20/11/2020)

Pour cette première édition, le Centre ardennais de recherche archéologique s’associe à Bibracte Centre archéologique européen, aux associations Ager et Corpus et au micro-projet Interreg VALLUS autour de la question de l’expérimentation en archéologie. Les propositions de communication et de posters...