Catégorie : Vie des ateliers

Place et usages du buis en Gaule : comparaison des aires de distribution, de transformation et de diffusion de la ressource aux produits manufacturés

L’atelier porte sur la place et les usages du buis en Gaule à partir des bois découverts en contexte archéologique. Il a pour ambition de dresser un inventaire le plus exhaustif possible de tous les objets, chutes ou ébauches ainsi que les bois non travaillés en buis. Dans un premier temps, l’aire d’étude est limitée à la Gaule. Il s’agit de percevoir les aires de distribution et de collecte pour cette essence, de ces différentes mises en œuvre jusqu’à la diffusion d’objets manufacturés. L’atelier réunit actuellement une dizaine de participants.

Fragmentation du bois animal en Préhistoire

L’objectif est de mettre en place un premier référentiel sur bois de cerf qui doit répondre à plusieurs objectifs : (1) Caractériser la spécificité et les variabilités des pans de fracture à partir d’ensemble naturels issus de différents contextes sédimentaires (milieux karstiques et de plein air) ; (2) Confronter ces données avec celles désormais acquises, et toujours en voie d’enrichissement, sur les pans de fracture expérimentaux et archéologiques ; (3) Définir les premiers référentiels en la matière et préciser les critères distinctifs entre origine anthropique (variable selon les procédés) et origine taphonomique (variables selon les contextes et l’état de conservation).

Environnement végétal et collecte du bois de feu au Néolithique dans le sud du bassin de l’Escaut (5 200-2 200 BC)

Membres Aurélie Salavert, Muriel Boulen, Sylvie Coubray, Alexa Dufraisse, Arielle Amposta, Françoise Bostyn, Claude Constantin, Emmanuelle Martial, Cécile Monchablon, Sabine Negroni, Elisabeth Panloups, Ivan Praud Publication SALAVERT, Aurélie, BOULEN, Muriel, COUBRAY, Sylvie, DUFRAISSE, Alexa,...

Anthraco-Chronologie et Anthraco-Ecologie

Cet atelier a pour objectif de développer une méthode d’échantillonnage, de traitement et d’analyse des charbons de bois, avec un volet théorique mais aussi pratique. Les principes de la méthode concernent, plus précisément : l’échantillonnage sur le terrain, la stabilisation des échantillons sur le terrain ou au laboratoire, la prise de mesures, la phase d’interprétation. L’atelier vise également à diffuser les principes de la méthode définie auprès des archéologues.

Archéozoologie, Outils Communs (AOC)

Cet atelier se concentre sur la pratique de l’archéozoologie dans le contexte spécifique de l’archéologie préventive. Les objectifs de cet atelier sont de proposer des méthodes communes de collecte et de traitement des données archéozoologiques, d’élaborer et partager des outils et des référentiels communs, de renforcer le réseau des archéozoologues francophones…

Base de données ostéométriques du bois de cerf (DeerWood)

L’objectif de cet atelier est la mise en place d’une base de données consacrée à l’ostéométrie du bois de cerf. Cet outil a pour objectif de proposer des synthèses régionales et/ou diachroniques sur l’évolution morphométrique des ramures, depuis la Préhistoire jusqu’à nos jours. Les résultats seront bientôt consultables dans le cadre d’une plateforme web de visualisation et d’analyse des données proposant différentes entrées : cartes, nuages de points, histogrammes, tableaux de mesures, bibliographie de référence…

Antracostat

Le développement de l’archéo-anthracologie a permis d’accumuler depuis 30 ans un grand nombre de données. Pour pouvoir les étudier dans le cadre des interactions homme/milieu, seules les analyses statistiques multivariées permettent de traiter un grand nombre de spectres anthracologiques. Ces techniques issues de l’écologie sont aussi employées en carpologie, malacologie ou palynologie. Cependant, leur emploi obéit à des règles qui ne sont pas forcément bien connues…

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search